4 jours à Auckland : début de notre voyage néo-zélandais

4 jours à Auckland : début de notre voyage néo-zélandais

Du 3 au 6 janvier 2017

Jour 1 : voyage

Nous atterrissons à Auckland en début d’apres-midi, heure locale (2 heures d’écart avec la Nouvelle-Calédonie). Nous passons sans difficulté les contrôles d’identité puis nous devons réaliser les contrôles phytosanitaires car nous transportons notre tente et nos chaussures de randonnée, susceptibles de contenir des graines et traces de terre d’autres régions du monde. Nous étions cependant prévenus et avions fait un grand ménage avant de tout empaqueter. Aussi tout se passe sans encombre, même si cela est assez long.

Nous attrapons ensuite le bus qui mène au centre-ville et qui dispose d’un wifi gratuit ! Le voyage dure une trentaine de minutes et le chauffeur nous dépose à une dizaine de minutes à pied de notre logement Airbnb (comme à Melbourne, nous avons opté pour cette solution de logement car cela revenait au même prix que de prendre deux lits en dortoir).

Nos estomacs se manifestent dans l’espace de ces dix minutes lorsque nous passons devant un fast-foods proposant des burgers frais à l’angus… il est 15h30 et nous avons faim, la pause s’impose !

Nous parvenons à notre logement quelques temps après et sommes accueillis par le chat. Nos hôtes sont en voyages et leur maison est gardée par un gardien, qui ne fait qu’y dormir car il a 2 autres boulots en complément. La chambre dont nous disposons est très bien et comme il pleut et que nous nous sommes levés aux aurores, nous nous autorisons une petite sieste. Il faut croire que nous étions vraiment crevés, car cette sieste dure 3 heures.

Lorsque nous émergeons nous partons faire des courses pour ces quelques jours en ville et dînons. Fin d’une journée de voyage !

Jour 2 : découverte de la ville

Nous nous levons après une nuit réparatrice. Le temps est changeant aussi nous emmenons les vestes de pluie et partons à la découverte de la capitale économique du pays, dont le centre se situe à 45 minutes de marche.

Nous commençons par l’ascension du Mont Eden à quelques centaines de mètres de notre appartement. Ce mont est l’un des cinquantes cratères volcaniques qui entourent la ville mais celui-ci n’est plus en activité. La vue est pas mal et nous nous attardons quelques minutes avant de redescendre en direction du parc The Domain. Le parc s’étend au pied du musée de la guerre d’Auckland que nous décidons de parcourir faute de soleil en ville.

Vue sur Auckland depuis le mont Eden et son cratère
Vue sur Auckland depuis le mont Eden et son cratère
Thomas en route vers le musée
Thomas en route vers le musée
Les gradins, au milieu du Domain
Les gradins, au milieu du Domain

Le musée s’avère extrêmement intéressant et riche. Le rez-de-chaussée est consacré aux Maori et peuples polynésiens : objets du quotidien, reconstitution d’une maison commune (wharenui), visualisation des mouvements des peuples ayant colonisés les îles du Pacifique, explication du traité de Waitangi entre les colons européens et les Maori…

Dans la maison commune
Dans la maison commune
Détail de la maison commune
Détail de la maison commune
Détail des sculptures Maori
Détail des sculptures Maori
Une pirogue au musée
Une pirogue au musée

Cela nous occupe 1h30 puis nous grimpons un étage : nous arrivons à la partie consacrée à la faune et flore de Nouvelle-Zélande. J’y découvre que le plus petit oiseau local pèse 6,5 grammes ; que le plus grand émeu, aujourd’hui disparu, mesurait 3 mètres ; que le plus grand pingouin fait ma taille ! La taille hors norme de ces oiseaux s’explique par l’absence de prédateur sur le territoire.

Selfie avec le plus grand des pinguins
Selfie avec le plus grand des pinguins

Au même étage, une partie du bâtiment est consacrée aux volcans : qu’est ce qu’un volcan, les volcans d’Auckland sont-ils toujours en activité, comment réagir… Il y a même la reconstitution d’une secousse de tremblement de terre dans une petite salle ! Enfin, le troisième étage, que nous parcourons en moins d’une demi-heure car le musée ferme, est dédié aux différentes guerres impliquant le territoire depuis l’arrivée des colons : des premiers conflits entre maoris et empire britannique à l’implication de l’ANZAC (la force composée des contingents australiens et néo-zélandais) dans les deux guerres mondiales puis au Vietnam. Nous sortons donc du musée après 3 heures instructives !

Le soleil nous accueille à la porte du musée : nous déambulons dans la ville en regardant les façades plus ou moins modernes des bâtiments qui nous entourent. Nous parvenons finalement au port, non sans avoir croisé une petite tour EY. Les anciens entrepôts sont presque tous réhabilités ce qui amène une certaine animation.

Le musée principale de la ville
Le musée principale de la ville
Un des kiosque près du musée
Un des kiosques près du musée
La tour de l'horloge de l'université
La tour de l’horloge de l’université
Thomas devant la gare maritime
Thomas devant la gare maritime
Le port d'Auckland
Le port d’Auckland
Toujours le port
Toujours le port

auckland-j2-dock

Une des rues encore décorée pour Noël
Une des rues encore décorée pour Noël

Nous rentrons ensuite tranquillement par le quartier de Ponsoby, censé être l’un des quartiers branchés de la ville mais… tout est fermé ! Nous trouvons néanmoins un pub sur la route du retour où nous dégustons une bière locale avant de rentrer dîner.

Le quartier de Ponsoby
Le quartier de Ponsoby
Modernité ?
Modernité ?
Le pub
Le pub

Jour 3 : Devonport

Aujourd’hui nous nous rendons rapidement au port dans l’intention de prendre un ferry pour l’île de Rangitoto. Nous prenons le temps d’acheter un cache d’objectif pour mon appareil puis allons acheter les tickets. Pas de chance : toutes les places ont été vendues ! Par défaut et pour ne pas avoir fait 1 heure de trajet pour rien, nous décidons de nous rendre à Devonport, de l’autre côté de la baie, avec le prochain ferry, prenons les billets et faisons la queue. Mais il fait beau et la foule est nombreuse à vouloir traverser l’estuaire pour se rendre à la plage. Nous dénotons complètement avec nos grosses chaussures de randonnée, pantalons et sweet ! Il y a tellement de monde que nous ne pouvons même pas monter dans le premier bateau et sommes obligés de patienter encore 35 minutes, tout ça pour une traversée de 10 minutes !

Le quartier d'affaire vu du ferry
Le quartier d’affaire vu du ferry

Devonport ressemble à une petite station balnéaire où les gens prennent leur temps. Son centre est minuscule mais a du cachet du fait de nombreuses maisons victoriennes et du cinéma Victoria datant de 1912 ! Nous nous laissons porter par nos pieds le temps de parcourir quelques rues puis notre estomac prend les commandes : nous nous attablons dans un restaurant japonais.

Le Victoria Théâtre, le plus vieux cinéma de l'hémisphère sud
Le Victoria Théâtre, le plus vieux cinéma de l’hémisphère sud
Un café de Devenport
Thomas devant l’un des cafés de Devenport
Un café de Devenport
Un autre café

Rassasiés, nous grimpons le mont Victoria pour profiter de la vue sur l’estuaire et Auckland à l’horizon.

Vue sur Auckland depuis le mont Victoria
Vue sur Auckland depuis le mont Victoria
Vue sur Rangitoto
Vue sur Rangitoto

Nous continuons ensuite par les rues de la ville pour atteindre la plage de Cheltenham. De nombreuses personnes bronzent et quelques enfants batifolent dans l’eau, que nous testons bien sûr mais nous constatons bien vite que ce n’est pas l’eau chaude du lagon calédonien ! Nous restons au soleil pour nous réchauffer les pieds puis remettons nos chaussures pour faire le tour de North Head dominé par un vieux fort. Le lieu est très sympa : on peut bien voir la rade et en plus il est possible de se promener dans quelques souterrains et d’analyser les structures des canons. Quelques panneaux racontent l’histoire des lieux.

La mer
La mer
Structure du canon
Structure du canon
Deux canons sur North head ;-)
Deux canons sur North head 😉

Il est temps de rejoindre l’embarcadère car il est déjà 17h30 et nous ne connaissons pas l’heure du dernier ferry.

Vue sur Auckland depuis North Head
Vue sur Auckland depuis North Head

Nous attendons une vingtaine de minutes pour monter dans le bateau. Arrivés à Auckland, nous décidons de rentrer à pied pour explorer d’autres quartiers de la ville. Comme de par hasard, un bar à bière se situe sur notre route, dans un design industriel / hipster.

Reflet de la tour télévision, la plus haute de l'hémisphère sud
Reflet de la tour télévision, la plus haute de l’hémisphère sud
Un des bars d'Auckland
Un des bars d’Auckland

Comme Thomas cherche un bar sympa pour son anniversaire (nous serons à Auckland le 5 au soir), nous allons ensuite dans un autre endroit où se situe plusieurs petites échoppes. Nous testons donc une autre bière locale mais moins bonne et le lieu nous plaît moins. Nous continuons donc et tombons sur un restaurant italien où nous sommes accueillis par un français. Une pizza et des pâtes carbonara sous les bras, nous décidons de les déguster dans un des parcs.

Nous rentrons ensuite chez nous pour une bonne nuit réparatrice !

Jour 4 : dernier tour en ville

Nous nous levons tranquillement et préparons nos bagages avant d’aller faire un dernier tour en ville autour des points d’intérêt non aperçus, dont l’hôtel de ville et quelques maisons victoriennes.

L'hôtel de ville
L’hôtel de ville
La place principale
La place principale
Maison victorienne
Maison victorienne
Couleurs d'Auckland
Couleurs d’Auckland
Un des "food courts" de la ville
Un des « food courts » de la ville
Un des parcs
Un des parcs

L’heure tourne vite et il est déjà temps de rentrer. Nous nous arrêtons au supermarché pour faire quelques courses dont une bouteille de vin pour nos hôtes à Christchurch. Et là, quelle histoire ! La caissière appelle le manager pour vérifier notre âge (c’est la procédure) et celui-ci nous demande nos deux pièces d’identité ! Je n’ai pas la mienne aussi il refuse de nous vendre la bouteille. Je sors du magasin avec les courses, Thomas y retourne seul pour acheter la bouteille mais le manager refuse ! Nous y retournons donc un peu plus tard avec nos deux pièces d’identité et cette fois c’est bon. Heureusement que nous avions un peu de marge !
Nous finissons notre séjour à Auckland dans la navette qui nous ramène à l’aéroport, direction Christchurch et l’île du sud !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *